CAPA des SAENES du 9 décembre 2015 : réductions/majorations d’ancienneté

La CAPA des SAENES concernant les réductions et majorations d’ancienneté s’est tenue ce jour, mercredi 9 décembre 2015.

L’Administration a informé les représentants du personnel que 88 % des comptes-rendus d’entretien professionnels avaient été retournés, soit une progression de +10 % en regard de l’année précédente.

Nous vous rappelons qu’il est nécessaire d’être vigilant quant à la tenue et à la transmission des comptes rendus d’entretiens professionnels, car ils sont un élément déterminant pour le déroulement de votre carrière. Nous vous rappelons également que tout dossier peut faire l’objet d’un recours dans un délai de 15 jours après communication à l’intéressé. Les recours doivent être motivés et formulés clairement et sans équivoque (on ne doit pas pouvoir les traduire comme de simples observations). Vous pouvez poser un recours sur tout ou partie du compte rendu d’entretien professionnel. Vous pouvez demander la modification ou la suppression des éléments jugés infondés ou préjudiciables. Deux collègues ont cette année demandé une saisine concernant leur entretien professionnel.

Concernant les réductions d’ancienneté : les personnels ayant eu un avancement normal n’obtiennent pas de réduction d’ancienneté – aucun mois ne leur est attribué. Les personnels bénéficiant d’une réduction d’ancienneté « gagnent », quant à eux, un ou deux mois de carrière – ce qui accélère leur passage à l’échelon suivant.

Nous avons constaté que les CREP, qui sont pourtant réalisés simultanément aux propositions d’avancement, ne sont pas toujours en cohérence avec la bonification d’ancienneté proposée. Nombre de dossiers, pourtant élogieux, sont ainsi sanctionnés par un avancement « normal ».

L’administration nous a rappelé qu’elle incite les supérieurs hiérarchiques à faire part de leur décision lors de l’entretien professionnel, afin qu’il n’y ait pas de discordance entre le CREP et la proposition de réduction d’ancienneté.

Nous sommes intervenus afin que les évaluateurs soient informés et plus fortement  responsabilisés sur les conséquences de leurs choix, que l’administration leur rappelle que l’avancement accéléré était la norme et le reflet de la majorité des avis examinés en CAPA ou en CAPN, et que l’avancement « normal » pénalisait la carrière des agents.

Les agents qui constateraient une réelle discordance entre leur CREP et la proposition d’avancement peuvent également faire un recours après la notification relative à leur avancement, le délai de recours est alors de deux mois.

Les avis émis par les supérieurs hiérarchiques ont été respectés, ainsi, tous les collègues ayant reçu un avancement accéléré ont pu obtenir au moins un mois de bonification.

Les reliquats ont ensuite été attribués par ordre d’ancienneté aux collègues de chaque grade.

Un collègue a vu son avancement retardé d’un mois.

Les commissaires paritaires du SNASUB/FSU

Carole
WURTZ
Laurent
DELBECQ
Anne-Marie
DETHOOR
Paul
CUCHEVAL
Sofia
ROULA
Anne-Marie
BLONDE
LAURENT DELBECQCAPA des SAENES du 9 décembre 2015 : réductions/majorations d’ancienneté