Compte rendu réunions GRETA

A compter du 1er janvier 2016, le nombre de GRETA de l’académie de Lille passe de 12 GRETA à 4 : Grand Littoral, Artois, Hainaut et Lille. A ce changement important se greffe la mise en place d’une DSP (Délégation de Service Public) sur le thème des « compétences clés ». Pour obtenir ce marché en partie au sein de l’Education nationale, les GRETA se sont associés avec des acteurs publics comme l’AFPA mais aussi des associations privées comme l’AROFESEP, le tout réuni en SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif). Suite aux nombreuses interpellations de la FSU auprès du Recteur et dans l’attente des résultats du groupe de travail (GT) 15 (groupe de travail métiers, spécifique aux métiers de la formation continue des adultes), les services rectoraux ont mis en place des GT pour proposer une harmonisation des pratiques au 1er janvier 2016.

Des avancées importantes pour les personnels au 1er janvier 2016 :

Le jeudi 12 novembre 2015, le CCA FCA (Conseil Consultatif Académique de la Formation Continue des Adultes) s’est tenu et le SNES-FSU et le SNASUB-FSU ont été entendus par le Rectorat, sur de nombreux points qui faisaient débat au sein des GRETA depuis 2010.

Tout n’est pas parfait mais des avancées importantes ont été actées : elles devraient mettre fin à des régimes différents selon les GRETA et les personnels. Ces dispositions sont applicables au 1er janvier 2016, comme les grilles de revalorisation et la grille des qualification des heures des formateurs.

Grilles applicables au 1er janvier 2016 :

Pour les personnels administratifs contractuels de la formation continue, nous avons l’assurance que les grilles de catégories B et C seront revues courant 2016 : nous revendiquons la fin d’une grille qui, pour les contractuels B, commence en-dessous du SMIC et cela pour 3 ans, et qui, pour les contractuels C reste sous le SMIC pendant 16 ans, le 6ème et dernier échelon ne dépassant ensuite pas le SMIC !

Ce furent des discussions importantes et âpres où le SNES-FSU et le SNASUB-FSU n’ont pas voulu bouger d’un iota sur certaines revendications minimales, des frontières avec lesquelles nous ne pouvions pas transiger à la vue des nombreuses souffrances qu’ont engendré le traitement des personnels contractuels depuis 2010.

Tout n’est pas réglé mais nous avançons dans le bon sens.

Lors du CTA (Comité Technique Académique) du 24 novembre dernier, le Rectorat a pris l’engagement de mettre en place un GT académique début 2016 pour les personnels administratifs contractuels de la formation continue : le SNASUB-FSU revendique la mise en place de grilles de rémunération permettant une véritable évolution salariale ; le SNASUB-FSU revendique également que les personnels contractuels de la formation initiale soient concernés par le travail de mise en place de nouvelles grilles de rémunération. Rappelons, en outre, une nouvelle fois, les termes de la motion revendicative issue du 8è congrès national (mai 2015) du SNASUB-FSU concernant les GRETA : « Les GRETA assurent des missions de service public. Les personnels assurant ces missions doivent être des personnels de la fonction publique d’État avec les mêmes droits que les personnels de l’Éducation nationale. »

Au niveau national, le GT15 va redéfinir les textes réglementaires de 1993 qui laissaient libre court à des interprétations différentes selon les GRETA.

Le SNES-FSU et le SNASUB-FSU porteront encore les mêmes exigences de reconnaissance du travail des personnels au quotidien.

pascale vernierCompte rendu réunions GRETA