Nous sommes tous concernés par l’affaire France Télécom

Le procès Orange – France Telecom.

Au niveau de l’actualité du monde du travail, il faut suivre avec attention le déroulement du procès d’Orange – France Telecom. En effet, depuis le 6 mai, l’ancien PDG de France Telecom (Didier Lombard) et six autres anciens hauts responsables sont jugés pour harcèlement moral. C’est la première fois qu’un procès d’une telle ampleur se déroule en France. 19 personnes se sont suicidées entre 2006 et 2010 (certaines l’ont fait sur leur lieu de travail). Il y a eu aussi 12 personnes qui ont tenté de le faire.

huffingtonpost

On reproche à la direction de l’époque d’avoir élaboré et mis en œuvre un plan de gouvernance fondé sur la déstabilisation des personnels.
Malgré des dizaines de rapports alarmants de médecins du travail, d’expertises de CHSCT demandés par les représentants du personnel, de notes de l’inspection du travail, rien n’a freiné la direction dans sa politique délibérée de destruction de personnes. Il faudra attendre le remplacement de Didier Lombard pour que cela cesse : en 2010, il est débarqué et remplacé par Stéphane Richard.

Ces 7 dirigeants risquent jusqu’à un an de prison et 15 000 € d’amende.

Cela peut sembler insuffisant mais ce qui est important c’est que pour la première fois soit reconnu qu’un système peut pousser les gens à la maladie et au suicide et que ceux qui en ont été victimes peuvent être reconnus et indemnisés.
C’est fondamental pour les salariés du secteur privé (le Medef suit ce procès avec attention) mais aussi pour les agents du public. Car, à l’heure où on parle de restructurations, de suppressions de postes, de mutualisations, ce projet pose la question de la manière dont les réorganisations des services et des établissements ainsi que les suppressions de postes seront mises en œuvre.

Nous sommes donc tous concernés.

Le verdict est attendu en juillet 2019.

Affaire à suivre.

Frédéric BRESSANNous sommes tous concernés par l’affaire France Télécom